La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

 Anouar Brahem - Astrakan Café
Astrakan Café Pt 2 [Instrumental]

 

(Palais des congrès de Marseille)

C’était mon premier congrès de généalogie en France pourtant je suis généalogiste depuis longtemps, il a fallu que j’assiste Daniel de GenoPresse (*) pour participer à l’un d’eux, mais nous avons fait ensemble les salons au Québec dont le salon des Familles Souches du Québec, le salon du Patrimoine à Trois-Rivières et surtout le salon des auteurs 2012 à Montréal qui a été un succès.

 

Nous sommes arrivés quelques jours auparavant pour se remettre du décalage horaire et pour visiter la région de Marseille, nous avons pu ainsi voir Arles, Cassis, le Château des Baux, le Château d’If, Frioul, Martigues et les fameuses calanques, tout ça sous un beau soleil alors que le reste de la France était sous la pluie. L'hôtel n'était qu'à quelques pas du congrès, bien pratique pour ne pas sortir l'auto dans les ruelles étroites, ça change des routes d'Amérique du Nord ! On a également profité de la cuisine méditerranéenne et siroter quelques pastis aux terrasses des cafés, un vrai plaisir.

Le palais des congrès n'offre pas un accès aisé au premier étage, l'entrée était étroite obligeant les arrivants à se tasser dans un minuscule espace. Les premiers exposants flanqués contre les murs de longs couloirs, l'espace intérieur perdu par de grandes baies vitrées donnant sur le jardin central inférieur. L'accès aux handicapés était toute une aventure. Quelques congressistes se sont faits offrir des salles de conférence minuscules d'une vingtaine de fauteuils ! Le deuxième étage bien que plus grand manquait de ventilation, les grandes baies vitrées et les spots lumineux chauffaient les stands tous les après-midis. Voila pour ce qui était de l'environnement.

(Premier étage)

(Un couloir)

La Grèce était le pays invité d’honneur, mais que faisaient-ils là à part vendre des statuettes de 15 cm à 20 cm et danser avec des chaises après les heures d’ouverture du congrès ? Chaque fois que je suis passé devant leur stand il n’y avait personne, on a beau être invité d’honneur, mais si leur stand n’a aucun rapport avec les sujet (ici la généalogie), je ne vois pas l’intérêt de leur présence...

(La Grèce et ses statuettes)

Le coin FamilySearch était égal à lui-même, quelques soient les pays où ils participent l’ambiance est toujours la même : des gens silencieux ne se montrant pas beaucoup. J’ai voulu approché un de leur membre qui m’avait fait la visite de leur centre d’indexation lors de mon voyage chez eux à Salt Lake City en octobre 2011. Il a détourné le regard exprimant son souhait de ne pas vouloir discuter. Ce n’est pas plus grave que ça, il y a d’autres personnes à rencontrer. L’annonce de la CNIL en avril dernier permettant à l’Église de publier et d’indexer les archives françaises leur a fait une bonne publicité, le taux de fréquentation de leur stand a été important.

(Le stand de FamilySearch)

Le stand de GenoPresse a connu un réel succès, bien placé entre les deux étages et proche des salles de conférence, les gens descendant les marches du deuxième étage ne pouvaient pas nous manquer. Entre les curieux, ceux qui connaissaient déjà le produit et le bouche à oreilles qui a marché très fort, il y avait tout le temps du monde. Daniel m’a fait la bonne remarque que les généalogistes des deux côtés de l’Atlantique sont identiques, avec les mêmes attentes malgré les quelques petites nuances géographiques et de langage. Nos livres réalisés avec le logiciel en a surpris plus d'un, démonstration à l'appui avec nos ordinateurs. 

(Moi et Daniel)

(Daniel et moi en pleine action)

J’ai eu le plaisir de voir, en vrai, quelques amis blogueurs et forumeurs de généalogie dont Philippe, Jean-Michel, Pixis...

(Daniel, moi et Philippe)

... et de discuter avec des personnes du Québec qu’on connait bien dont monsieur Marcel Fournier (historien et généalogiste du Québec) et madame Gisèle Monarque (présidente de la SGCF).

(Madame Monarque et monsieur Fournier)

Nous étions proche des stands de la Bretagne représentés par les 4 départements bretons, je ne sais pas ce qu’ils pensent de leur présence mais leur fréquentation n’était pas importante, tout comme les départements situés à l’opposé de l’hexagone par rapport à Marseille, ça beau être un salon national mais je pense que le concept serait à revoir. Il y a peu de clientèle locale concernée par les régions lointaines. Toute proportion gardée le stand espagnol était plus visité.

(Le stand des Côtes-d'Armor)

(Le stand du Finistère)

(Le stand du Morbihan)

Je reste persuadé qu'un seul stand par région serait plus efficace.

J’ai vu des choses intéressantes, particulièrement trois exposants dont il me semble ne pas avoir vu d’articles les concernant !

L'A.E.P.F. : Académie des Écrivains Publics de France

Je connaissais vaguement la profession d’écrivain public et ma curiosité m’a piqué d’autant plus qu’ils étaient de l’autre bord de la rue. Le stand de GenoPresse était placé à leur droite, quelle bonne idée ! Il est arrivé à quelques occasions que des généalogistes sont venus voir le stand de GenoPresse sans ayant de logiciel de généalogie pour saisir leurs données, mais voulant écrire leurs livres ou histoires, les écrivains publics sont bien mieux placés pour le faire, ils sont votre plume. Le principe de fonctionnement est simple : vous vous organiser pour rencontrer ces gens, ils vous interrogent sur ce que vous avez à raconter, ils vous aiguillent dans vos histoires, vous leur fournissez les documents familiaux. À la fin de vos rencontres, ils rédigent vos histoires, mettent en forme le livre avec photos et documents s'il y a lieu. Ils s'occupent de la publication et de l'édition. le gros avantage est le respect de la langue, pas de fautes orthographiques ni grammaticales.

(Le stand de l'AEPF)

ARNANO.

ARNANO est une toute jeune société française qui s’est spécialisée sur l’archivage de données sur disque de verre. Le principe est simple, vous leur envoyez vos données et la société les grave au laser dans une plaque de saphir ! Cette idée est géniale, les possibilités sont énormes surtout pour les généalogistes.  Voir l’article que j’ai consacré sur la compagnie ARNANO et leur technologie.

(Le stand d'ARNANO)

L'Atelier du Blason – J. Boischampion

Monsieur Boischampion nous a présenté son atelier et les différentes techniques pour réaliser les tableaux en vitraux au plomb sur fond de verre. Le résultat est unique et vaut le coup d’œil, chaque œuvre est documentée historiquement. Monsieur Boischampion peut vous aider à bâtir votre propre blason basé sur votre histoire familiale, les professions récurrentes, les lieux, etc. Il y a plusieurs formats de tableaux et de complexité de réalisation, le prix est élevé mais c'est un objet unique et personnalisé !

(Le stand de l'Atelier du Blason)

J'ai manqué de temps pour m'arrêter à certains stands dont MyHeritage dont j'avais quelques questions techniques à poser, surtout à essayer de savoir quelles seront les prochaines avancées, et si l'interface de ce logiciel allait être un peu amélioré. J'ai quand même pu sympathiser avec les deux charmantes représentantes du stand fort bien tenu. D'ailleurs ce sont quelques instants après la photo que j'ai croisé Grégory qui venait se présenter au stand de MyHeritage. Gregory a fait un excellent article au sujet de leur logiciel Family Tree Builder.

(Moi, Élisabeth et Élisa de MyHeritage)

Au détour des stands on fait de bonnes rencontres, sympathisant avec des personnes toutes aussi passionnées, échanges de bons services, mettre des visages sur des noms. Parmi ces rencontres, la Belgique, le Fil d'Ariane, les journalistes Guillaume de Morand et Charles Hervis de la RFG, Paul Povoas de la revue Votre Généalogie.

(Le stand de GéniWal, Gérard et moi)

 (Le stand du Fil d'Ariane, moi et ses membres)

Il y avait d'autres stands qui méritaient mon attention, manque de temps, d'autant plus que beaucoup d'entre eux ont plié bagages sur l'heure de midi le dernier jour, bien avant un incident concernant une personne de l'organisation du congrès, c'est dommage pour ceux qui sont venus ce dernier jour.

Les rendez-vous pour Poitiers en octobre 2015 et Le Havre 2017 ont été annoncés. Monsieur Thierry Chestier de Poitiers a clôturé le congrès en salle de conférence pour annoncer le XXIIIe Congrès National de Généalogie de Poitiers 2015. L'invité d'honneur sera le Québec, et probablement avec une organisation légèrement différente de tout ce qui a été faite jusqu'à maintenant, il y aurait accessibilité aux petits exposants, je demande à voir les conditions et surtout les prix, car il ne faut pas se leurrer, se faire facturer une connexion internet unique à 50 euros pour trois jours à Marseille, on est loin du gratuit au Québec. Il y aura plus de connaissances à croiser car le Poitou-Charente a des liens étroits avec le Québec.

Le congrès de Marseille fut une belle expérience, la rencontre avec les différents acteurs est gratifiante, l'organisation était somme toute assez bonne mais perfectible.

Merci à Philippe et Jean-Michel pour leurs photos, ainsi que les personnes m'ayant accordé la publication de leur stand avec elles.

(*) Mes propos dans cet article n’engagent que moi et ne sont en aucun cas une position de GenoPresse.

  Et vous, quelles sont vos impressions du congrès de Marseille ?

  Et vous, serez-vous de la partie au XXIIIe Congrès National de Généalogie de Poitiers 2015 ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Annonceurs

Pour en faire plus avec votre généalogie,
je vous conseille les sites suivants :

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.