La généalogie d'Hervé
" La vie est un pont :
traversez-la mais n'y faites pas votre demeure. "
Sainte Catherine de Sienne
La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

J'ai rencontré le nom d'Odette Le Flaguais à plusieurs reprises lors de mes recherches en Angleterre concernant Octave Raymond Le Flaguais, j'avais identifié Odette comme étant la fille de Louis Adrien Le Flaguais, cousin germain d'Octave Raymond. Plus précisément, Odette Le Flaguais est née à Paris le 6 octobre 1885, fille de Louis Adrien et de Félicie McDougald Bouligny. Ses parents se sont mariés à Marylebone (Middlesex, Angleterre) en décembre 1884, Louis Adrien fils de Bernard Le Flaguais et de Sophie Hubert de Caen (France), et sa mère Félicie McDougald Bouligny étant la seconde fille de l'Honorable John Edward Bouligny et de Mary Parker de l'état de la Louisiane (États-Unis). John Edward Bouligny fut membre du congrès américain et représentant la Lousiane à la Chambre des députés. Puisque Louis Adrien Le Flaguais fut français, son mariage a été retranscrit à Caen en janvier 1885 (acte numéro 20).

 

Tha Standard, London, December 31, 1884 - The B.N.A.

LE FAGUAIS-BOULIGNY. - Le 22 décembre à la chapelle française, King-Street, Portman-Square, par le révérend Abbé L. Toursel, Louis Adrien Georges Le Flaguais, fils unique d'Adrien Le Flaguais de Caen en Normandie, à Felicie McDougald Bouligny, seconde fille de feu Hon. John Edward Bouligny de la Nouvelle-Orléans, U.S.A. et belle-fille de George Collins Levey. CMG

 

Odette vécu la majorité de son enfance à Londres mais elle se rendait de temps à autre avec sa mère à Paris et à Caen pour sans doute voir sa famille paternelle. Son père fut marchand et négociant en céréales. La petite Odette avait la passion pour le chant et elle prit des cours à l'opéra de Londres. Elle œuvra dans les associations caritatives avec sa mère, c'est ainsi qu'elle fut citée comme membre bienfaitrice dans le livre du Joyeux Noël des enfants déshérités.

Livre de Noel

Œuvre du "Joyeux Noël" - 1902 - Gallica

Le Figaro

Le FIGARO - 1908 - Gallica

Ses parents divorcèrent en 1895 et Odette et sa mère restèrent à Londres, vivant dans le district de St-Giles de la grande région métropolitaine de Londres. En 1911, elle est citée comme chanteuse d'opéra dans le recensement anglais, c'est le dernier document trouvé sur elle lors de mes recherches concernant Octave Raymond Le Flaguais. Sa mère Félicie fait quelques voyages en Amérique du Sud mais je perds rapidement sa trace. Ne sachant plus où chercher ni ne pouvant établir de liens avec Octave Raymond Le Flaguais, j'avais décidé d'arrêter toute recherche concernant Félicie et Odette Le Flaguais.

Recensement anglais, 1911

Recensement de l'Angleterre de 1911 - Ancestry

 

Je m'intéresse aux vieilles technologies dont la reproduction des sons sur cylindres et disques, la société Edison Records fut la première firme américaine à produire à grande échelle les supports musicaux contenant une vaste bibliothèque de chanteurs d'opéra du moment. Une liste exhaustive fournit une courte biographie de chacun des artistes et une une en particulier m'avait interpellée, celle d'Odette Le Fontenay :

Odette Le Fontenay est une chanteuse soprano d'opéra, née à Paris vers 1885, elle est membre de l'opéra-comique, elle quitta Paris vers 1913 et épousa l'année suivante Philip (Philippe) Coudert à New-York, un baryton et professeur de voix. Elle apparu sur scène avec lui dans divers récitals pendant les 15 années suivantes. Elle fit ses débuts en 1915 avec son mari à New-York, la même année au Metropolitan Opera dans 'Hansel und Gretel', 'Le Nozze di Figaro' et 'Der Zauberflote'. Elle fit des apparitions à la radio ainsi qu'à des programmes de charité. Elle eu 3 enfants avec son mari, ils divorcèrent dans les années 30.

Odette Le Fontenay

Odette Le Fontenay - New-York

Ainsi Odette Le Fontenay se maria avec Philippe Coudert le 21 mars 1914 à New-York. Lui est né le 9 janvier 1879 à New-York fils de Louis Léonce Coudert et de Nora Edmonds. Louis Léonce Coudert et ses deux frères étaient spécialisés dans les lois internationales représentées par leur firme la Coudert Brothers LLP. Je n'ai pu trouver leur acte de mariage mais l'événement est inscrit dans le New-York Times du lendemain, celui-ci n'est pas très bavard quant à l'origine d'Odette Le Fontenay.

New-York Time 1914

New York Times du 22 mars 1914

MARIAGE DE PHILIP COUDERT
_________________________
Marié à Mademoiselle Odette Le Fontenay
Autrefois de l'Opéra Comique de Paris

Le mariage de Philip Coudert, un fils de feu Louis Leonce Coudert et neveu de Frederic R. Coudert, et de Mademoiselle Odette Le Fontenay de Paris, autrefois de l'Opéra Comique, pris place hier après-midi en l'église de St Vincent de Paul de la 23e Rue Ouest. Seule la famille était présente. la mariée portait une robe blanche surmontée d'un chapeau noir agrémenté de lilas, et marchait avec Louis L. Coudert, un frère de l'époux, qui lui a donné en mariage. Elle avait une accompagnatrice, une sœur de l'époux, Mme Harold Perry Erskine, qui était Mme Coralie Coudert Roolker. Mme Erskine portait une robe bleu profond, en grande partie en mousseline de soie, surmontée d'un chapeau couvert de roses dans les teintes violacées, et portait des orchidées. Norma J. Coudert était l'homme d'honneur de son frère.

 

Après avoir interprété au Metropolitan Opera de New-York et à la suite à son divorce, Odette Le Fontenay se trouve à l'École Ethel Walker à Simsbury dans le Connecticut pendant une dizaine d'années (de 1935 à 1943) comme professeur de chant et d'art lyrique.

Odette de Fontenay dans le livre de l'École Ethel Walker - Simsbury - 1940

Philip Coudert décéda le 13 février 1944, sa nécrologie m'en apprend plus sur leur situation familiale.

Nécrologie de Philip Coudert - 1944

New York Times du 14 février 1944

PHILIPPE G. COUDERT

Philippe G. Coudert du 101 de la 52e Rue Ouest, un professeur de chant à la retraite, décéda hier à l'Hôpital des Docteurs où il entra comme patient  samedi dernier. Sa santé a décliné  depuis longtemps. Il avait 64 ans. M. Coudert a reçu sa formation musicale à Paris comme étant élève de Jean de Reszke. Il s'est marié deux fois, sa première femme fut Mlle Odette Le Fontenay. Après leur divorce, il se remaria en août 1939 avec Madame Edward R. Blagen de Hyannisport, Massachusetts. Il laisse dans le deuil de son premier mariage Odette-Corinne Coudert, Mme Marie Yolande McLennan et le lieutenant Philippe G. Coudert Junior. L'avocat Frederick H. Coudert son cousin.
 

Philip Coudert

Philippe Coudert - Photo de son passeport

 

Les documents trouvés sur la vie d'Odette Le Fontenay ne permettent pas de dire qu'elle soit la même personne qu'Odette Le Flaguais malgré les similitudes jusqu'à ce que je trouve le document suivant mal indexé sur le site Ancestry. Ce simple télégramme venant de Nice (France) vers le Consulat Américain et le Secrétaire d'État à Washington annonçant le décès de Félicie Le Flaguais, née Bouligny, à la recherche de la fille Odette Le Flaguais, épouse de Philippe Coudert, surnommée Odette Le Fontenay et chanteuse d'opéra.

 

Décès de Félicie Le Flaguais

Déclaration de décès de Félicie Le Flaguais, née Bouligny

Le Consulat a reçu une communication d'une femme française, Madame Josephine Revelly, habitant à la Villa Jeannot, Chemin de la Noix à Beausoleil, déclarant être le dépositaire du testament de la défunte Mme Félicie LE FLAGAIS, née Boouligny, décédée à Monaco le 29 novembre 1944. Mme Revelly a ajouté qu'elle a été invitée à retracer la fille de la défunte, Odette LE Flaguais, qui était mariée à Philippe Couder, vivant à Saint Louis (probablement Missouri). Tout ce qui est connu de Mme Couder est qu'elle était un artiste lyrique pendant 20 ou 25 ans sous le nom d'Odette LE FONTENAY à Paris. Toute information que le Département puisse obtenir et qu'il considère comme opportun d'obtenir serait apprécié.

 

Odette Le Fontenay
Solitaire - 1918 - Enregistrement sur cylindre, Edison Records

 

Odette Le Flaguais dite Odette Le Fontenay s'est éteinte en novembre 1965 dans le comté de Broward (sans doute à Fort-Lauderdale, Floride) et elle est la cousine germaine éloignée au deuxième degré de l'actrice québécoise Véronique Le Flaguais.

 

Sources :

1. Wikipedia

2. Gallica

3. Archives départementales du Calvados

4. The British Newspaper Archive

5. The New York Times Archives

6. Demandes de passeport américain, 1795-1925, Ancestry

7. Annuaires d’écoles (Yearbooks), États-Unis, 1880 à 2012, Ancestry

8. Rapports des décès de citoyens américains à l’étranger, 1835 à 1974, Ancestry

9. Extrait musical de Archive.org

  Et vous, comment avez-vous trouvé que deux personnes nommées différemment étaient la même personne ?

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.