La généalogie d'Hervé
" Lorsqu'on regarde sa vie passée,
on croit voir sur une mer déserte
la trace d'un vaisseau qui a disparu. "
François René de Chateaubriand
La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

Octave Raymond Le Flaguais est né le 27 janvier 1855 à Caen (Calvados), fils d'Auguste et de Bernardine Bonneville, son père est fabricant de papiers peints, comme tous ses ancêtres Le Flaguais. Il restera à Caen chez ses parents rue des Jacobins jusqu'à ce qu'il fasse son service militaire à Saint-Germain-en-Laye dans le 3e Régiment de Hussards, sorti brigadier avec un certificat de bonne conduite. Après une interruption de trois ans entre 1875 et 1878, il quitte l'armée pour aller étudier l'anglais à Londres, dans une Grammar School (enseignement secondaire). De retour de Londres il réintègre l'armée au 7e Régiment de chasseurs à Rouen puis s'installe à Lisieux et ensuite au Havre (Seine-Maritime) en tant que maître d'hôtel.

Fiche matricule de Raymond Le Flaguais - Caen - Archives du calvados

 

Octave Raymond retourna à Londres et fit la rencontre de Kate (Catherine) Lumsden, une jeune écossaise habitant à l'école privée Barnaba's School pour jeunes filles à Kensington, quartier de Londres. Octave Raymond et Kate se sont mariés à Londres le 17 octobre 1883 devant le Révérend Reginald J. Woodhouse et pour témoins des membres des familles Le Flaguais et Lumsden.

 

 

Mariage d'Octave Raymond Le Flaguais avec Kate Lumsden - Kensington (G.R.O.)

 

Journal Aberdeen - 21 octobre 1883 - B.N.A.

Le couple s'installe au Havre, Octave Raymond occupe toujours la profession de maître d'hôtel, Kate met au monde leur premier enfant, Isabelle nait le 25 septembre 1884. De 1885 à 1889, la jeune famille se trouve à Pont-l'Évêque (Calvados), leur seconde fille, Anna Louise nait le 25 juillet 1886. Octave Raymond change de profession, il devient entraineur de chevaux de courses, il devient rapidement un entraineur renommé et prend la direction d'une école de dressage. Pour se rapprocher des champs de courses, la famille s'installe à Gouvieux, leur fils Auguste James nait le 21 juillet 1889.

 

Journal Le Gaulois (Paris) - 8 mai 1889 Numéro 2445 - Gallica

Association pomologique de l'Ouest - 1884 (T4) - Gallica

 

De 1891 à 1895, la famille est à Maisons-Lafitte (Yvelines) mais les affaires tournent mal : plusieurs propriétaires de chevaux confiaient à Raymond Le Flaguais, se disant entraineur à Maisons-Laffitte. L'entraineur, qui se faisait payer très régulièrement, souvent même d'avance, ses frais de nourriture et d'entrainement, ayant négligé de payer le loyer des écuries. Le propriétaire de l'immeuble, fit pratiquer une saisie-gagerie sur les chevaux. L'entraineur se fit aussitôt payer le solde par les propriétaires de chevaux sans les prévenir, puis mit les chevaux à la diète. Mais les propriétaires des chevaux mis au courant suite à la saisie se sont retournés contre Raymond Le Flaguais, perdant son procès.

Le XIXe siècle (Paris) - 3 mars 1894 (A24/N8083) - Gallica

Arrive alors un autre déménagement vers Tours (Indre-et-Loire), Octave Raymond et Kate font affaires ensemble, mais la distance avec Paris leur coûte de l'argent, ils déclarent faillite en 1897 et la clôture pour insuffisance d'actif est faite le 24 juin 1898. Octave Raymond retourne quelques temps à Caen pour recommencer ses affaires en 1900.

Déclaration de faillite et Clôture pour insuffisance d'actif - Raymond Le Flaguais - Archives commerciales de la France - Gallica

 

Kate et ses enfants restent à Tours alors qu'Octave Raymond retourne en région parisienne pour reprendre ses affaires de chevaux, il sera alors au Haras de Luzarches (Val-d'Oise) et de Maisons-Lafitte jusqu'en 1912. La mère d'Octave Raymond, Bernardine Bonneville, habite avec sa belle-fille Kate Lumsden en 1906 et 1911 (nommées aux recensements de ces années).

En 1914, au mariage de sa fille Anna Louise qui eut lieu à Paris avec Arhur Mc Irvine, un mauricien d'origine écossaise et fils de révérend, Octave Raymond habite à Wallington, arrondissement de Sutton dans le Grand Londres. En 1919, au mariage de son fils Auguste James qui eut lieu à Tours avec Madeleine Germaine Marjault, Octave Raymond habite Londres. Sa femme Kate est alors professeur d'anglais à Tours, leur seconde fille Isabelle est religieuse à Mortefontaine (Oise).

Octave Raymond entreprend plusieurs voyages entre Londres et New-York, ainsi que Londres et Buenos-Aires, en tant qu'importateur-exportateur de chevaux (liste des passagers du S.S. Minnetonka et de l'Arlanza).

Le 26 décembre 1926, Octave Raymond eut une attaque cardiaque, en pleine rue Bernard Street près de Russell Square Station, tout proche de l'hôpital des chevaux sur Colonnade, probablement un lieu qu'il connait bien, sinon qu'il y travaille de temps en temps pour faire soigner ses chevaux, son adresse de travail est le 23 Little Russell Street (St. Gilles), soit 10 minutes à pieds de l'hôpital des chevaux.

The Horse Hospital - Colonnade - Bloomsbury, London

 

Certificat de décès d'Octave Raymond Le Flaguais (G.R.O.)

 

Il fut enterré le 7 janvier 1927 au cimetière de St-Pancras, section catholique, dans une fosse commune de 9 personnes, lot RC13/73.

Burial registers of St-Pancras Cemetery (London) - D.O.L.

 

Cimetière de St-Pancras, lot RC13/73 (Photo et gracieuseté de Nicola Elsom)

 

Ainsi s'achève la vie d'Octave Raymond Le Flaguais, loin de sa famille en France.

Mais Octave Raymond eut une vie parallèle, en effet son départ vers Londres ne semble pas que professionnel. Le nom de Le Flaguais apparait plusieurs fois à Londres, outre le fait qu'un de ses cousins s'y soit marié, Louis Adrien Georges Le Flaguais avec Félicie Mc Dougald Bouligny, il y eu également les quatre mariages suivants :

- Andrée Edwards Le Flaguais avec Israel Zeke Cohen le 6 septembre 1924 à Willesden de Londres, fille de Raymond Le Flaguais (dit décédé, gentleman).

Mariage d'Israel Zeke Cohen avec Andree Edwards Le Flaguais - Willesden (G.R.O.)

 

- Andree E. Le Flaguais (divorcée d'Israel Cohen) avec Clifford H. Stringer en mars 1938 à Londres, d'après Le FreeBMD.

- Evelyne Raymonde Edwards Le Flaguais avec William Richmond Cecil Brierley le 19 avril 1928 à St-Martin de Londres, fille de Raymond le Flaguais (décédé, rentier) et présente au mariage Evelyn Forde.

Mariage de William Richmond Cecil Brieley avec Evelyn Raymonde Le Flaguais - Londres (G.R.O.)

 

- Hylda Madeleine Edwards Le Flaguais avec Edward Arthur Jones Mander le 3 août 1936 à St. Marylebone de Londres, fille de Raymond Edwards Le Flaguais (décédé, rentier) et présente au mariage Evelyne Raymonde Edwards Le Flaguais.

Mariage d'Edward Arthur Jones otherwise Mander avec Hylda Madeleine Edwards Le Flaguais - Londres (G.R.O.)

 

Les trois filles portent en commun le prénom d'Edwards et une Evelyn Forde est présente au mariage d'Evelyne, même prénom.

Les actes de mariages du Royaume-Uni ne sont pas très détaillés, les dates et lieux de naissance des futurs mariés ne sont pas inscrits, seuls les noms des pères sont notés, s'il ne s'agit pas parfois de tuteurs légaux. Ces trois futures mariées portent donc le nom de Le Flaguais, toutes trois filles d'un certain Raymond (Raymond Edwards pour l'une d'elle) Le Flaguais, décédé, rentier et gentleman. Après quelques échanges de courriers avec le General Register Office (État-civil britannique), il n'existe pas de mariage de Raymond Le Flaguais autre que celui d'avec Kate Lumsden, ni de naissance de ces trois filles. Il faut donc pouvoir déterminer leur âge puis retourner en France et refaire le parcours inverse d'Octave Raymond Le Flaguais pour déterminer s'ils sont bien la même et unique personne.

Le premier décès trouvé concerne Evelyne Raymonde Brierley décédée le 13 janvier 1971 à l'âge de 73 ans à Lewes dans le Sussex, dite née le 24 mai 1894.

Le second est celui d'Andree E. Stringer décédée le 29 octobre 1967 inscrite à St-Marylebonne, agée de 66 ans, sa naissance serait alors de 1901.

Le dernier pour Hylda Mander-Jones décédée en février 1953 à Brigthon dans le Sussex, âgée de 50 ans, sa naissance serait alors 1903.

Index des décès, Angleterre et Pays-de-Galles 1916-2006, année 1971.

Index des décès, Angleterre et Pays-de-Galles 1916-2006, année 1967.

Index des décès, Angleterre et Pays-de-Galles 1916-2006, année 1953.

 

Refaisons le parcours inverse d'Octave Raymond, en France, avec les années des naissances trouvées et les lieux où il était présent :

Octave Raymond est à Caen à partir de 1900 après la cessation d'activité, sa femme étant restée à Tours avec ses enfants. Les registres de Caen donnent :

- Le 26 décembre 1902 à Caen nait une Ida Edwards de père inconnu fille d'Eva Edwards, couturière de 29 ans native de Londres, et de père inconnu. acte 973 260/664.

Acte de naissance de Raymonde Eva Edwards - Archives du Calvados.

Octave Raymond est à Luzarches (Val-d'Oise), à Maisons-Lafitte mais aussi à Saint-Germain-en-Laye, dont les registres donnent :

- Le 15 octobre 1901 à Saint-Germain-en-Laye nait une Andrée Edwards fille d'Eva Edwards, ménagère de 28 ans native de Londres, et de père non déclaré. Acte 329 58/82.

Acte de naissance d'Andrée Edwards - Archives des Yvelines

Octave Raymond est à Tours de 1891 à 1895, et les registres donnent :

- Le 24 mai 1895 à Tours nait une Raymonde Eva Edwards fille d'Eva Edwards, âgée de 19 ans native de Londres, et de père inconnu. Acte 534 p134/327. La déclaration de la naissance est faite par Clémence Rénateau, femme de Delphin Marchais, liquoriste, femme de 44 ans habitant au 118 rue Heurteloup (confirmé au recensement 1896, quartier Cathédrale, 6NUM5/261/023, p 179/184).

Acte de naissance de Raymonde Eva Edwards - Archives d'Indre-et-Loire

 

Quel est donc l'élément permettant d'établir qu'Octave Raymond Le Flaguais est le père de ces trois filles qui curieusement naissent dans les villes de passage de Raymond ? Le voici, le recensement de 1901 de Saint-Germain-en-Laye ! Octave Raymond Le Flaguais se fait appeler Octave alors que son prénom usuel est Raymond, âgée de 45 ans, dit entraineur (de chevaux bien sûr), sa femme appelée Kate âgée de 24 ans, la faisant passer pour Kate Lumsden mais c'est impossible car Kate est à Tours pendant le même recensement et elle a 45 ans, en revanche Eva Edwards elle a bien 24 ans, Eva fille de 4 ans est Evelyn née à Caen en 1895. Aucun doute que Raymond voulait cacher cette histoire en déguisant les informations.

Recensement de 1901 - Saint-Germain-en-Laye.

 Recensement de 1901 - Tours.

 

Les trois filles en Angleterre portent comme deuxième prénom (typiquement appelé middle nameEdwards de la mère, qui était à l'origine leur nom de famille à la naissance. Elles ont donc porté le nom de Le Flaguais une fois arrivées sur le sol britannique, ou lorsqu'il y eu mariage qui lui n'est pas connu de l'état-civil britannique. Raymond et Eva se sont peut-être mariés en France ? Toujours est-il qu'Eva est décédée veuve, longtemps après Raymond, sous le nom de Evelyne May Edwards Forde. L'enregistrement de son testament la place dans les noms Forde, c'est aussi sous ce nom qu'elle apparait au mariage de sa fille Evelyne Raymonde, pourtant elle se faisait appelée Evelyn Edwards. Sa fille Andree Le Flaguais épouse Stringer reçoit les legs de sa mère.

Legs d'Evelyn May Edwards Forde - C.N.S.-G.B..

FORDE Evelyn May Edwards aussi appelée Evelyn Edwards du 10

Stanhope Court à Finchley, Middelsex, veuve décédée le 19 janvier

1951 au 77 The Drive, Hove, Administration du Sussex (avec testament)

fait à Londres le 4 mai à Andree Stringer, femme mariée.

Effets 990 Livres, 15 Shilings, 11 Pennies.

 

L'acte de décès d'Evelyn confirme qu'il s'agit bien de la bonne personne, la personne rapportant le décès est sa seconde fille Hylda, Hylda Le Flaguais épouse Mander-Jones, mais il apporte un nouvel élément que je qualifierai de curieux, elle est dite veuve de Raymond Forde. L'état-civil britannique ne connait aucun mariage Raymond Forde - Evelyn Edwards ; soit Forde est effectivement le nom d'Evelyn auquel cas le registraire a simplement apposé le nom Forde à Ramyond, soit Evelyn faisait passer Raymond Le Flaguais pour un Raymond Forde !

 

Extrait du certificat de décès d'Evelyne May Edwards Forde (G.R.O.)

 

 

En conclusion :

Ida Edwards, Raymonde Eva Edwards, Andrée Edwards et Eva Edwards en France sont Hylda Madeleine Edwards Le Flaguais, Evelyne Raymonde Edwards Le Flaguais, Andree Edwards Le Flaguais et Evelyn May Edwards Forde en Angleterre. Raymond Le Flaguais est père de 6 enfants : 3 avec Kate Lumsden et 3 avec Eva Edwards.

Raymond Le Flaguais est l'arrière-grand-père de l'actrice québécoise Véronique Le Flaguais.

 

Sources :

1. Archives départementales du Calvados.

2. Archives départementales de l'Indre-et-Loire.

3. Archives départementales de la Seine-Maritime.

4. Archives départementales du Val-d'Oise.

5. Archives départementales de l'Oise.

6. Archives départementales des Yvelines.

7. Archives gouvernementales de l'Ile-Maurice.

8. G.R.O. : The General Register Office, Royaume-Uni.

9. C.N.S.-G.B : Calendrier national des successions de Grande-Bretagne 1858-1966.

10. Gallica.

11. B.N.A. : The British Newspaper Archive.

12. Ancestry.

13. D.O.L. : Deceased On Line.

14. The Horse Hospital, Colonnade.

 

 

  Et vous, avez-vous un ancêtre ayant eu une double vie ?

Commentaires   

0 #8 Hervé 22-08-2016 16:25
Citation en provenance du commentaire précédent de David :
I am Raymond Le Flaguais's grandson, I think ... hah ... hah!!
Maybe Great grandson? Sure you are if your Great Grand Mother is either Kate Lumsden nor Evelyn Forde Edwards!
Citer
+1 #7 David 22-08-2016 15:25
I am Raymond Le Flaguais's grandson, I think ... hah ... hah!!
Citer
0 #6 Hervé 29-06-2016 13:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Eve Cohen :
Excellent research!
I am Raymond Le Flaguais and Evelyn Edwards, Great Grand Daughter, Eve Cohen. My Grandparents are Andree Edwards Stringer and Israel Zeke Cohen's, Grand Daughter. My parents are Peter Myron Cohen (Andree and Zeke's son) and Nancy Levy Cohen Moser's Daughter. Jeffrey, Paul and Jonathan are my brothers. I am 63, married with one daughter and live in Boston, Massachusetts.
Good day Eve,

I'm glad this article could let you know more about your Great-Grandfather! I hope you have a good translator to understand it. I will contact you by email later :)

Hervé
Citer
0 #5 Hervé 28-06-2016 09:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Jeffrey EdwardsCohen :
Merci beaucoup! I have been looking for Raymond for a very long time. He is my great great grandfather (from his marriage to Eve Edwards)!
Good day Jeffrey,
I am pleased that this research could let you know more about your Great-Grandfather!
Citer
+1 #4 Eve Cohen 26-06-2016 22:26
Excellent research!
I am Raymond Le Flaguais and Evelyn Edwards, Great Grand Daughter, Eve Cohen. My Grandparents are Andree Edwards Stringer and Israel Zeke Cohen's, Grand Daughter. My parents are Peter Myron Cohen (Andree and Zeke's son) and Nancy Levy Cohen Moser's Daughter. Jeffrey, Paul and Jonathan are my brothers. I am 63, married with one daughter and live in Boston, Massachusetts.
Citer
+1 #3 Jeffrey EdwardsCohen 26-06-2016 01:48
Merci beaucoup! I have been looking for Raymond for a very long time. He is my great great grandfather (from his marriage to Eve Edwards)!
Citer
0 #2 Hervé 01-04-2015 09:33
Citation en provenance du commentaire précédent de jrfloquet :
Hervé, c'est toujours un grand plaisir de lire tes articles.
Merci Jean Raymond ! Au fait, toi aussi tu t'appelles Raymond, hum..., as-tu aussi une double vie ? Je plaisante bien entendu :)
Citer
+1 #1 jrfloquet 01-04-2015 01:04
Hervé, c'est toujours un grand plaisir de lire tes articles.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Annonceurs

Pour en faire plus avec votre généalogie,
je vous conseille les sites suivants :

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.