La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

David Bowie

David Robert Jones

Les Cendres viennent de tomber,
La Foudre a frappé le Mince Duc Blanc,
Au Paradis il s'en est allé,
Il avait pourtant dit qu'il restait Cinq Ans... *

 

Cela fait des années que j'ai commencé l'arbre généalogique de David Robert Jones alias David Bowie, cette recherche n'avait jamais abouti très loin car les ressources disponibles sur Internet, vers 1995, n'étaient pas très riches, le seul site qui m'avait aidé à commencer fut Family Search. Quelques années plus tard grâce à l'ouverture des registres du Royaume-Uni j'avais eu l'occasion de reprendre son arbre et j'avais abouti à un ancêtre d'origine irlandaise. Bien que je fus content du résultat, j'y suis arrivé par un mauvais parcours : depuis le décès de David Bowie j'ai repris son arbre via Ancestry et qu'elle fut ma déception lorsque je découvre qu'il existait deux couples homonymes et résidents à des centaines de miles entre eux, j'étais pourtant confiant du résultat à cause des indices récoltés (année et pays de naissance).

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les recherches au Royaume-Uni, celui-ci n'offre pas les registres de la même manière que les pays francophones en général, l'état civil est gardé par le gouvernement et il faut leur verser un certain montant en argent pour obtenir les actes via la poste. Ancestry a tout de même les recensements, les indexations des enregistrements des naissances, mariages et décès des personnes (tout comme le site Free BMD en donnant le lieu, la date et un numéro de référence qu'il faut donner au General Register Office pour obtenir les certificats des actes en question), le calendrier national des successions et autres ressources. La recherche dans ce Royaume peut être très longue pour un maigre résultat, j'arrive toutefois entre 5 à 7 générations pour David Bowie par recoupements d'informations prélevées sur les recensements, dates et lieux des mariages et des décès, mais aussi par les professions. Voici donc succinctement le parcours :

 

Haywood Jones et Margaret Burns

David Robert Jones est le fils de Haywood Stenton Jones et de Margaret Mary Burns, né le 8 janvier 1947 à Brixton. C'est de par sa mère que David possède une branche irlandaise. Margaret Burns dite Peggy est née en décembre 1913 à Elham (Kent, Royaume-Uni) fille de James Edward Burns et de Margaret Alice Heaton. James E. Burns et Margaret A. Heaton se sont mariés entre janvier et mars 1912 à Thanet (Kent).

James E. Burns est né entre octobre et décembre 1882 à Dartford (Kent), fils de James Burns et de Harriet Butcher. James Burns (père) est originaire de Crayford (Kent) et c'est dans cette ville qu'il se maria avec Harriet le 24 février 1881, ils déménagèrent la même année pour Dartford où ils eurent sept enfants.

Mariage de James Burns et Harriet Butcher - 1881 - Crayford

Recensement de 1881 - Crayford

Les recensement de 1891 et de 1901 permettent d'établir la liste des enfants de James Burns et de Harriet Butcher : Ellen, Maud, James, Blanche, Leonard, Frank, Robert et Dorothy. James est spécialiste en laboratoire d'usine à papier en 1881, mécanicien en 1882, laboureur en 1891 puis chef négociant de maïs en 1901. Jame E. Burns est assistant vendeur de maïs.

Recensement de 1901 - Dartford

James Burns est né entre octobre et décembre 1853 à Crayford (Kent), fils de William Burns et de Emma (nom de famille inconnu à ce jour). Sa sœur ainée Charlotte est née en Écosse en 1852, le lieu exact est inconnu : j'ai remarqué que pour les personnes nées en Écosse, au Pays-de-Galle et en Irlande mais recensées en Angleterre entre 1851 et 1881, leur ville de naissance est omise. William Burns (aussi transcrit Burn) est irlandais, imprimeur sur tissu, plus précisément sur du calicot (tissu en coton). Au recensement de 1851, il est imprimeur sur du tissu calicot, marié et habitant Glasgow (Écosse), il est alors locataire avec sa femme Emma. Le recensement de 1861 à Crayford donne sa famille au complet permettant d'identifier qu'Emma est originaire de Plaistow (Essex).

Recensement de 1861 - Crayford

Une récente recherche m'a permis de trouver la ville d'origine de William Burns, il est recensé dans la Union Workhouse à Dartford, âgé de 66 ans, journalier imprimeur, né à Dublin en Irlande. Sa femme est gouvernante chez monsieur John B. Chapman, ingénieur en papeterie.

Recensement de 1891 - Dartford

La profession d'imprimeur de William et le lieu de naissance inscrit Pleistow d'Emma sont les derniers indices permettant de confirmer que ce William Burns est né à Dublin, une nouvelle piste de recherche en Irlande car la difficulté maintenant réside dans la non connaissance de ses parents, son acte de mariage a eu lieu vers ou avant 1850 probablement en Écosse ; Emma n'a que vingt ans et lui a vingt cinq ans en 1851. Son nom original n'est sans doute pas Burns mais Byrn(e) qui se prononce Burn en Irlande, c'est d'ailleurs ainsi que son nom est transcrit au recensement de 1851 dans la paroisse de Barony (proche Glasgow).

William Burn Emma Burn Barony 1851

Transcription du recensement de la paroisse de Barony - 1851

Le site Irish Genealogy identifie deux William Byrne baptisés à Dublin dans une période allant de 1822 à 1828, années fourchettes établies en fonction de son âge aux divers recensements.

 

William Byrne - Dublin 1824

William Byrne - Dublin 1827

Index des baptêmes de deux William Byrne à Dublin

 

Reste à trouver le mariage de William avec Emma et comprendre pourquoi Emma, âgée de vingt ans et déjà mariée, se trouve aussi loin de sa région londonienne.

 

* Ce court texte est de moi tiré du titre Ashes to Ashes pour les Cendres, de la Foudre de sa période Aladdin Sane, de son rôle The Thin White Duke dans Station to Station, du mot Paradis de sa chanson Lazarus  (look up there I'm in Heaven) et Cinq Ans du titre Five Years (We've got five years).

 

Sources :

1. Ancestry.

2. FamilySearch.

3. La photo de David Bowie est une gracieuseté de son fils Duncan qu'il a postée sur Twitter.

4. The Workhouse, the story of an institution.

5. Wikipedia.

6. Irish Genealogy.

  Et vous, avez-vous des racines irlandaises ?

Enregistrer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.