La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo
La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

J'aime me promener dans les archives virtuelles de la Bibliothèque et Archives nationale du Québec non seulement pour retrouver de vieux documents numérisés datant du tout début de la colonie de la Nouvelle-France mais aussi pour découvrir des fonds privés versés à la communauté. Je me suis mis chercher dans le moteur de recherche des documents ayant un rapport avec la Bretagne et en particulier avec Quiberon, ma terre d'origine. Il n'y a quasiment rien, à part trois cartes postales venant du fond de Magella Bureau.

Magella Bureau naît le 15 juin 1902 dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste à Québec. En août 1927, il marie Marguerite Talbot, fille de J.-Arthur et d'Amélia Dionne, et de cette union naîtront six enfants. Monsieur Bureau décède le 9 avril 1977. Passionné de cartes postales, Magella Bureau a travaillé comme fonctionnaire au ministère de l'Agriculture tout en s'occupant d'ornithologie et d'herpétologie, avec un intérêt marqué pour les serpents. Il a donné plusieurs conférences de nature scientifique et a même publié un article sur le moineau domestique dans LE NATURALISTE CANADIEN, en 1935 .

Source :

De ces trois cartes postales, deux sont écrites par un marin français prénommé Henry, un marin de la Royale, destinées à Corinne Tanguay habitant à Québec. Les timbres de la poste donne la date de septembre 1908.

BAnQ

Quiberon est une station de l'Escadre du Nord située dans une baie remarquable par son étendue.
Nous y sommes depuis 15 jours nous exécutons des tirs au canon projectil de combat sur un vieux garde côte "Le Tonnerre"
 

Mademoiselle

Corinne Tanguay

2 Rue Remparts

Québec

Canada

BAnQ

 23 9/08 L'amiral Aube est représenté sur l'autre carte avec des hamacs au séchoir. Le premier navire aux 6 cheminées est la Jeanne d'Arc l'autre le Gloire.
Nous sommes toujours à Quiberon nous avons perdu 2 ancres et nous sommes pour le moment à les pêcher. Drôle de pêche direz vous, si ce n'était que la première.

Meilleurs pensées. Henry

Mademoiselle

Corinne Tanguay

2 Rue Remparts

Québec

Canada

C'est étonnant de rencontrer une telle situation, quel est donc ce marin écrivant à une demoiselle québecoise ? Quelle est l'occasion qui a permis leur rencontre ? Que fait ce marin à tirer des projectiles de guerre sur une vieille carcasse prête à couler ? À quoi fait-il allusion comme quoi Corinne doit trouver drôle que ce n'est pas la première fois que l'ancre de l'Amiral-Aube se détache ?

Les quelques informations de ces deux cartes permettent de situer dans le temps ce qui se passe. Henry cite trois navires de guerre L'Amiral-Aube, la Jeanne-d-'Arc et le Gloire ainsi que l'Escadre du Nord faisant des exercices de tirs aux canons dans la baie de Quiberon. Le garde-côtes Le Tonnerre sert de cible. L'Amiral-Aube, le Gloire et la Jeanne-d'Arc sont des croiseurs cuirassés construits pour la Marine française 2.

Le journal Le Morbihannais en date du 13 septembre 1908 relate les même faits.

Le Morbihannais - 13 Septembre 1908 - Archives du Morbihan

Tir d'honneur de l'escadre du Nord
Les croiseurs cuirassés de l'escadre du Nord ont commencé leurs tirs d'honneur de grosse et moyenne artillerie sur le vieux garde-côtes cuirassé Tonnerre, en baie de Quiberon.
L'artillerie légère s'exerce la nuit sur les buts silhouettes fournis par le port de Lorient.
Au cours de l'appareillage du croiseur Amiral-Aube la chaine s'est rompue et l'ancre est restée au fond.
Le croiseur Gloire a été chargé par l'amiral Jauréguiberry de la rechercher.

Ne sachant qui est Henry, je me suis mis à chercher dans les mêmes fonds d'archives pour voir si d'autres cartes existent de la main d'Henry, pour en savoir un peu plus sur lui. Le connaissant marin, il y a de grandes chances de le retrouver dans les ports militaires de l'époque. Les archives n'ont pas indexé les cartes sur leur contenu, mais par lieux, un travail de fourmi. C'est ainsi que j'ai découvert une petite trentaine de cartes postales, certaines d'entre elles ne comportent qu'une partie des ces correspondances, certaines des phrases sont incomplètes. J'ai grossi les mots indices permettant de le situer. Elles sont toutes ici pour comprendre la relation entre Henry et Corinne.

À Hennebont :

   
BAnQ   BAnQ   BAnQ

Bonjour d'Hennebont

Henry Royant

  Arrivé à Hennebont.
Parts ce soir pour Lorient et demain pour Brest
Mes meilleures pensées

Henry Royant
  Mes amitiés dans votre famille

Henry

 

À Brest :

 
BAnQ   BAnQ

Nous sommes enfin à Brest, le 17 de ce mois je parts en permission de 15 jours dans ma famille. Je suis invité comme garçon d'honneur à un mariage mais ne sais pas encore si j'accepterais l'offre en tout cas je serais toujours de la fête et votre voyage aux Etats Unis s'est bien passé ? Tant l'espérer toutefois.
Toujours votre .... ami
Henry

  Depuis 25 jours environ il fait un temps splendide. C'est un nouvel été qui se prépare
Aussi nous ne perdons pas une bouchée de ces derniers rayons de soleil tant espérer que nous ne l'avons pas seul et que vous aussi vous bénéficiez de ce retour de température.
Toujours mes meilleures pensées.
Hebry Royant

À Cherbourg :

 
BAnQ   BAnQ
Chère amie, excusez mon long silence nous sommes en tournée depuis 6 jours et pour le moment nous sommes partis 3 jours. Cherbourg pour l'arrivée du roi de Suède. Nous repartons demain pour Cancale, nous revenons ici le 22 de ce mois et le 28 nous serons définitivement à Brest
Bien à vous
  J'ai vu par votre correspondance que les artistes français sont estimées et recherchées chez vous. Ici c'est les seules distractions le théatre avec les sports, l'hiver tous ces deux rapports nous en avons largement. J'aime souvent à écouter un drame une comédie un vaudeville... mais l'opéra c'est plus fort que moi, je m'ennuie et les autres en raffole d'ou un contraste d'idées fort prononcé entre moi et mes amis sur ce sujet et pourtant la musique adoucit les mœurs.
Bien à vous
Henry Royant
     
 
BAnQ   BAnQ
Écrivez toujours à l'ancienne adresse. J'aurais le plaisir de vous lire à mon retour car le voyage ne durera qu'un mois parait-il mais en marin on n'est sûr de rien.
Mer pensées toujours

Henry
  J'ai visité hier Cherbourg et parmi les curiosités j'ai remarqué celle-ci aussi je vous l'envoie. Il y avait musique et affluence de monde. Ca me rappelait un peu Québec avec sa musique le soir sur la promenade devant le chateau Frontenac.
Pas d'accident j'espère durant votre voyage.
Mes hommages

À Toulon :

 
BAnQ   BAnQ

a la hâte. Merci de vos aimables cartes, travaille ici beaucoup. Fait une chaleur épouvantable dans la région.
Ecrirais plus long au courrier de samedi prochain
Excusez moi dites.
Toujours
Henry

  Chère petite amie
Excusez mon long silence à vous écrire mais nous sommes constamment en tournées et c'est là seulement la cause de ce léger retard dans ma correspondance si chère pour moi.
... mardi

À Hyères :

BAnQ

Chère amie
Le temps passe avec rapidité voici 5h la nuit déjà commencée et l'hiver se sent de loin seul dans ma petite garçonnière. Je vous écris ces quelques mots bien triste et qui reflètent bien l'état de moi-même. Dans la rue c'est un vacarme une manifestation en faveur de Feret et cela m'énerve. Je voulais travailler et je me sens incapable. Je vous écrits pour reporter un peu mes pensée en dehors de cette...

Puis à Nantes :

   
BAnQ   BanQ   BAnQ
Meilleurs souvenirs

Henry Royant
  pour les bals costumés qui vont commencés avec Février et cette année je me déguiserai en Pierrot avec le béret d'étudiant. Est-ce qu'au Canada cette coutume existe à l'approche du Carnaval ?
Toujours votre ami

Henry Royant
  Ecris beaucoup plus long et du détail après demain

Henry Royant
         
   
BAnQ   BAnQ   BAnQ
permission de la Noel dans ma famille .. passé par Marseille Lyon Paris et enfin Nantes.
Joyeux Noel
Bonne et heureuse année
toujours
Henry Royant
16 avenue Colbert
Toulon Var
France
  temps pareil. Ici il fait de la neige depuis hier. Dieu merci les fêtes Carnavalesques se sont passées par un ciel splendide. La cavalcade était superbe et les bals bien animés. Il y a quelques semaines je vous avis expédié plusieurs rubans que vous m'aviez demandé pendant mon séjour dans Québec et que des oublis et facheux   car il fait bien froid et les distractions à part le théatre et les concerts sont peu nombreuses.
Merci de vos charmantes cartes elles sont toujours les bien venues.
... fait déjà ses préparatifs
         
   
BAnQ   BAnQ   BAnQ
votre famille. racontez moi dans vos prochaines cartes vos impressions sur notre pays et sur votre voyage. J'espère qu'il s'est bien passé sans encombre et que le mal de mer n'a pas été trop cruel par vous. Quant à moi suis en   aussi les préparatifs se font de toute part. Ce n'est a la devanture des magasins qu'un coloris de masques et d'habits variés et déjà la tombola pour le bœuf gras commence à faire parler d'elle car il est d'usage chaque année de promener à travers la ville le bœuf le plus magnifique de la région son prix varie entre 100F et 2000F   Chère petite amie
Toujours de Nantes que je vous écris les jours se pressent bien vite et je vois mon congé qui ... de jour en jour. Dimanche en quinze commence le carnaval et Nantes est la 3e ville de France pour la bauté et l'amusement offert durant ces quelques jours
         
   
BAnQ   BAnQ   BAnQ
Chère demoiselle
Ai fait très bon voyage suis à Nantes en ce moment pour quelques jours. Rallie Brest dans plusieurs jours et vous enverrez ce que je vous ai tant promis.
Avez vous reçu ma lettre de Sydney. J'espère qu'elle ne soit pas égarée car vous penseriez d'une trop grand négligence de ma part.
Mes sincères amitiés à votre famille

Henry Royant
  J'ai réussi à réunir 5 rubans que vous n'avez sans doute pas je vous les enverrai à mon retour à Brest. ce sont 5 croiseurs cuirassés qui sous les ordres de Jauréquiberry complètent l'escadre du Nord.
Au plaisir de vous lire

Henry
  Chère amie
Suis toujours à Nantes après demain pour Lorient je reste là 1 jour et je rejoins mon ... lundi matin.
Au plaisir de lire vite votre correspondance.
Toujours le vôtre
Henry Royant
         
   
BAnQ   BAnQ   BAnQ
Seriez vous assez aimable de me répondre en Anglais comme cela j'aurais du goût à travailler un langue si utile pour vous autres voyageurs surtout ayant comme motifs de version le plaisir infime de vous lire de déchiffrer et de m'imprégner de vos idées de vos pensées
Votre petit ami

Henry Royant
  ou on fait une tombola chaque billet valant 0F10 le pauvre comme le riche gent s'en procurer et l'heureux gagnant bénéficier de la magnifique bête.
je vous envoie le général français mort pendant la guerre des Boers contre les Anglais la chaire de St Nicolas ..ort en marbre des Pyrénées et la vieille tour du Bouffai
Toujours ç vous
Henry
  merci de vos gentilles petites cartes de Boston, mes meilleurs souhaits de bon voyage. Je suis en ce moment à Nantes en 15 jours de permission et ma foi c'est par un temps superbe que débute si bien ces quelques jours des vacances

 

Ces cartes m’apprennent qu'Henry se nomme Henry Royant, sa famille est à Nantes, il a une adresse à Toulon et bien entendu il est militaire, marin sur un croiseur cuirassé, sans doute l'Amiral-Aube puisqu'il parle des ancres que le bateau a perdues, fait relaté dans le journal Le Morbihannais. Il a rencontré Corinne Tanguay à Québec, il parle de la promenade qu'il a fait en face du château Frontenac, il a fait escale à Sydney (Nouvelle-Écosse, Canada). Il a connu les parents de Corinne. Ces cartes ont été écrites en 1908 et 1909. Corinne quant à elle a fait un voyage à Boston et probablement en France car Henry lui demande ses impressions sur la France. Henry et Corinne se seraient rencontrés deux fois ?

Après avoir parcouru les registres matricules du Finistère, du Morbihan et de la Loire-Atlantique, seule la fiche d'Henri Royant trouvée à Nantes de la classe 1903 correspondrait à Henry.

Registres des matricules de Nantes, 1903, cote 1R1198.

Henri est né le 24 avril 1887 à Vannes, fils de François Royant et de Mathurine Georget, domiciliés à Nantes. Il réside à Lorient et s'est engagé dans la Marine, fait son instruction de mécanicien et son corps d'affectation est le troisième dépôt de la flotte (Lorient).

Corinne Tanguay était domiciliée à Québec, elle habite au 2 Rue des Remparts, de son adresse sur les cartes postales. On la trouve dans le recensement de Québec en 1911, elle est la fille de Georges Tanguay et de Corinne. Elle a 23 ans en 1911.

Recensement du Canada 1911 - Ancestry

32 43 52 Tanguay Georges 2 Rue Remparts M Chef M Juin 1856 55
33     " Corinne " F Épouse M Aout 1866 45
34     " Corinne " F Fille C Nov 1888 23

Son père Georges Tanguay fut un homme d'affaires et commerçant. Il fut président de la Chambre de commerce du Québec, directeur de la compagnie de l'Auditorium, directeur de chemin de fer Québec-Lac-Saint-Jean. Représentant au conseil municipal, il préside le comité des finances, brièvement maire de Québec. Député libéral de Lac-Saint-Jean. Il épousa en seconde noce Corinne Boudreau 3.

Autant dire qu'Henry Royant avait fréquenté une fille de bonne famille !

La rencontre d'Henry avec Corinne eut lieu en juillet 1908 lors de trois centième anniversaire de Québec. Le journal Le Soleil du 1er août retient le passage des croiseurs français Léon-Gambetta et Amiral-Aube, ayant à leur bord 1300 hommes d’équipage. Il écrit :

Les belles et grandioses fêtes du IIIe centenaire sont déjà du domaine du passé. Les décorations, faites avec profusion et grand soin, ont disparu, mais dans la mémoire de ceux qui les ont admirées, elles resteront.
Les charmants mathurins du Léon-Gambetta sont partis de Québec, laissant après eux un agréable souvenir. Dans nombre de nos familles, ils ont été reçus avec empressement, fêtés on ne peut mieux, choyés comme des frères revenus au pays après une longue absence.
C’était, ici une réception, une veillée, là un dîner, un banquet, mais partout la plus cordiale hospitalité.
Ils sont partis vers la France, vers le pays natal, la doulce France que nous aimons encore malgré la distance, malgré les fautes du gouvernement actuel.
Ils ont quitté Québec, cette France nouvelle, emportant, espérons-le, un bon souvenir de leurs cousins, les Canadiens français.
Ils ne sont cependant pas tous partis, car l’Amiral-Aube est encore dans le port, attendant que les scaphandriers, les ouvriers aient retrouvé son ancre et la chaîne qui la retenait. Ce contretemps a cependant le bon effet de prolonger quelque peu le séjour de nos gais mathurins à Québec.
Puisse leur séjour ici être agréable.

Source : Le Soleil - Sur microfiche de la BAnQ.

 L'Amiral-Aube à Québec - Juillet 1908 - Bibliothèque et Archives du Canada

 

Voila l'indice qu'Henry fait bien parti du voyage avec l'Amiral-Aube à Québec, la perte de l'ancre de son navire, comme l'insinuation dans sa carte postale écrite à Quiberon : " ...Nous sommes toujours à Quiberon nous avons perdu 2 ancres et nous sommes pour le moment à les pêcher. Drôle de pêche direz vous, si ce n'était que la première ".

L'histoire ne dit pas jusqu'à quand ils se sont écrits, sans doute que la distance a eu raison de leur liaison, Corinne est une fille du grand monde qui a besoin de stabilité. Henry est un militaire navigant sans cesse dans une période de tension en Europe.

Corinne Tanguay s'est mariée avec Jean-Baptiste Caouette le 6 octobre 1914 à Québec 8. Qu'est devenu Henry ?

 

Sources :

1. Bibliothèque et Archives du Québec.

2. Les croiseurs et croiseurs-cuirassés.

3. Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

4. Bibliothèque et Archives du Canada.

5. Recensement du Canada - Ancestry.

6. Le journal Le Morbihannais - Archive départementales du Morbihan.

7. Registre des matricules - Archives départementales de la Loire-Atlantique.

8. Registre de Notre-Dame-de-Québec.

 

  Et vous, avez-vous découvert une idylle au travers de cartes postales ?

Commentaires   

0 #14 Hervé 05-02-2015 12:07
Citation en provenance du commentaire précédent de Anne-Marie Riffaud :
Bonjour, magnifique travail! Pour la vie d'Henry, une piste: sur généanet, un arbre qui donne la date de décès du père d'Henry: http://gw.geneanet.org/lefurdany?lang=fr;iz=45;p=mathurine;n=georget
Peut être que la généalogiste a des informations sur Henry?
Merci Anne-Marie, je ne sais pas, je ne m'étais pas penché sur Geneanet pour retranscrire cette histoire uniquement axée la rencontre d'Henry avec Caroline, mais cela me donne une idée, je vais contacter l'auteure de l'arbre, elle serait peut-être intéressée à la connaitre !
Citer
+1 #13 Anne-Marie Riffaud 05-02-2015 07:56
Bonjour, magnifique travail! Pour la vie d'Henry, une piste: sur généanet, un arbre qui donne la date de décès du père d'Henry: http://gw.geneanet.org/lefurdany?lang=fr;iz=45;p=mathurine;n=georget
Peut être que la généalogiste a des informations sur Henry?
Citer
0 #12 Hervé 27-01-2015 21:45
Citation en provenance du commentaire précédent de Marcel Lalanne :
Excellent travail de recherche ! Histoire passionnante ! Beaucoup de plaisir à la lire.
Merci beaucoup pour votre commentaire !
Citer
+2 #11 Marcel Lalanne 27-01-2015 10:16
Excellent travail de recherche ! Histoire passionnante ! Beaucoup de plaisir à la lire.
Citer
0 #10 Hervé 26-01-2015 13:10
Citation en provenance du commentaire précédent de Claire Lebeau :
Bravo Hervé, recherche intéressante à lire. Que de belles trouvailles. Continue Hervé, c'est toujours de belles surprises que tu nous présentes
Merci Claire :)
Citer
0 #9 Hervé 26-01-2015 13:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Karine :
Très belle recherche Hervé. L'amour et la correspondance d'avant facebook... être si assidu demandait plus d'effort.
Il en fallait du temps encore à cette époque pour courtiser sa douce, malheureusement cela n'a pas aboutit, apparemment ...
Citer
0 #8 Hervé 26-01-2015 13:06
Citation en provenance du commentaire précédent de francoise NICOLAS :
Très belle recherche ; à partir d'un rien, vous faites revivre Henry et Corinne... Les quelques lignes au dos des cartes-postales m'ont toujours fait rêver, mais je ne pensais pas qu'il fût possible d'en déduire autant de choses... Bravo !
Merci Françoise, mais imaginez le temps de recherche pour aller jusqu'au bout ! Parfois on s'arrête parce qu'on ne trouve rien. Si je pouvais trouver une suite à Henry, je la partagerait.
Citer
0 #7 Hervé 26-01-2015 13:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Jean-Michel GIRARDOT :
Merci pour cet article, qui est très plaisant à lire, même si la fin de l'aventure déçoit un peu ! Une enquête exemplaire.
J'essaierai de trouver une aventure qui fini par : "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" juste pour vous :)
Citer
0 #6 Hervé 26-01-2015 13:02
Citation en provenance du commentaire précédent de jrfloquet :
Continue Hervé, tu nous fait rêver avec cette petite tranche de vie.
Merci Jean-Raymond, je prends autant de plaisir qu'à faire ma propre généalogie !
Citer
+1 #5 Karine 26-01-2015 09:37
Très belle recherche Hervé. L'amour et la correspondance d'avant facebook... être si assidu demandait plus d'effort.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Annonceurs

Pour en faire plus avec votre généalogie,
je vous conseille les sites suivants pour faire vos recherches :

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
26
27
28
29
30

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.