Le Blue Monday, blues du lundi ou Lundi blues est le nom donné au jour le plus déprimant de l'année par une campagne publicitaire britannique pour Sky Travel en 2005. Dans l'hémisphère nord, il correspondrait au lundi de la dernière semaine complète de janvier. L'expression fait parfois plus généralement référence aux variations hebdomadaires de l'humeur et à l'idée que le lundi est le jour le plus triste de la semaine 1.

Je pense que malgré les calculs savants énoncés dans l'article de , le facteur date en relation avec la position géographique ne soit pas pris en compte. Mon Blue Monday serait plutôt début mars car après quatre mois d'hiver canadien, recevoir quelques centimètres de neige ou carrément une bonne tempête est vraiment déprimant.

Bien que cette expression soit récente dans notre vie, elle semble déjà connue en Écosse depuis plus longtemps qu'on ne le pense : le Dundee Courier du 15 mai 1922 (Angus, Écosse) lui donne une explication médicale.

 

Le Blue Monday expliqué
Un avis médical.

Qu'est-ce qui se passe le dimanche ou le samedi et le dimanche de la saison chaude qui produit des conséquences désastreuses lundi à certaines personnes ?
Pourquoi est-ce les personnes aimables deviennent bleues, grincheux ou de mauvaise humeur le lundi, comme on dit ?
Après des vacances plus longues, il est parfois noté une intensification de ces manifestations, le lundi bleu devient noir lundi.
Le problème avec ces gens, c'est que leurs mécanismes digestifs sont en révolte à cause des imprudences diététiques.
Pendant leurs jours de travail il y a une certaine routine dans leur alimentation, dans le sens où une quantité raisonnable de nourriture est consommée dans le but de maintenir l'énergie physique ; même un certain soin est pris pour éviter les choses indigestes en raison de l'inefficacité qui pourrait en résulter.
Mais quand il y a une certaine quantité d'abus pratiquée sur les organes digestifs tout au long de la semaine, à laquelle le corps s'adapte assez bien, l'augmentation de l'abus est certainement fait en dehors des heures de travail, en effet, celui qui une pratique l'abus est probablement plus susceptibles que ses amis plus raisonnables pour assommer son estomac durant les occasions spéciales.
Les imprudences diététiques sont susceptibles d'aller à l'excès à cause du tabagisme pendant des heures tardives.
Alors les conséquences sont visibles dans une teinte pâteuse, le blanc des yeux jaunâtre, inconfort gastrique ou réelle douleur, élévation de la pression artérielle et d'autres troubles de la circulation, des maux de tête, langue chargée, les genoux faibles, les caractéristiques changent normalement avec des dispositions angéliques. C'est de l’auto-intoxication.
Alors quel remède ? Réponse - L'huile de ricin.

 

Le Blue Monday pour les marchants de patates dans le Dundee Courier du 28 mai 1912.

 

Le Blue Monday pour les marchands de pommes de terre.

Les rendements américains parlent de lourdes pertes.
Hier, c'était Blue Monday pour de nombreux marchands de pommes de terre écossais.
Les retours des ventes à New York sont maintenant disponibles au sujet des comptes des ventes des pommes de terre exportées il y a un mois ou deux. Certains de ces comptes des ventes sont très décevants. Dans certains cas, les marchands vont perdre quelque chose de 23s à 30s par tonne. Les cargaisons directes ne se vendent pas toujours bien en raison de la surabondance qui s'en suit lorsque plusieurs paquebots arrivent en même temps dans les différents ports britanniques. Ainsi, il arrive que les commerçants doivent accepter 30s* et 37s par tonne alors que cela leur coûte 60s à expédier à Dundee.
Le marché américain est probablement plus stable à l'heure actuelle qu'il ne l'a été pendant toute la saison, les réserves ne sont pas gardées longtemps, et seront réduites en outre que les pommes de terre nouvelles usurpent l'attention des acheteurs. Les prix au cours de la semaine dernière ont été aussi hauts à trois dollars pour les vieilles pommes de terre.
Pourtant le commerce américain a maintenu sa réputation de non fiable. "Ce n'est pas entreprise, c'est seulement un pari", comme l'a mentionné hier un exportateur. Une clique s'est réunie hier à Dundee, ils ont déclaré au Courrier qu'ils sont maintenant soulagés que leurs pertes probables étaient en centaines de livre plutôt qu'en milliers. Les pertes sont maintenant calculées à une moyenne de L500**, mais ils espéraient qu'elles auraient été moindre.
C'est un commentaire irritant sur l'entêtement du commerce que de constater que le bénéfice a été de 30s à 35s par tonne sur certains lots. Les marchands n'ont gagné qu'une semaine pour perdre plus la prochaine.

* Les montants abrégés en s (30s) représentent les Shillings.
** Le L représente la Livre Sterling.

 

Le Motherwell Times du 3 février 1928 (Lanarkshire, Écosse) présente un Blue Monday comme étant un jour d'affaires !

Nous savons tous ce que signifie Blue Monday, et la semaine commençant un lundi premier nous faisons le point. Cela signifie que nous n'avons plus qu'une autre semaine de fonctionnement. Nous avons fait de grandes liquidations au cours des derniers jours, la dernière semaine nous avons appliqué des réductions de prix et nous avons regroupé les fins de série. Nous avons encore une belle sélection d'aubaines pour l'acheteur averti, dame ou monsieur. Spécialement sur nos manteaux et cirés dont nous avons baissé les prix. Toutes les marchandises sont dans les tailles régulières.

 Sources :

1. Wikipedia.

2. Les articles sont issus de .

 

  Et vous, quel est votre Blue Monday ?