La généalogie d'Hervé
" Hier c'est de l'histoire.
Demain est un mystère.
Aujourd'hui est un cadeau.
C'est pourquoi on l'appelle le présent."
Jdan Noritiov
La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

Joséphine Pencalet, la fameuse penn sardin, aurait presque droit à son marronier* dans la presse du Télégramme (29 avril 2015, 21 octobre 2016), sur le site de l'Humanité et sur les quelques sites reliés à la Bretagne et au communisme. C'est évident que son passage à la mairie de Douarnenez en 1925 en tant que première femme élue conseillère alors que le droit de vote n'était pas encore donné aux femmes la rendue populaire. Tous ces articles relatent les mêmes faits sortis des recherches historiques de Douarnenez et de la presse de 1924 et de 1925.

Joséphine Pencalet Liste Electorale Douarnenez 1925

Joséphine Pencalet en 1905 et liste électorale de Douarnenez du 3 mai 1925

Depuis que je suis sur les réseaux sociaux, on m'interpelle à chaque fois que Joséphine est citée pour me demander si Joséphine fait parti de ma famille, la réponse est oui. Il n'y a qu'une seule famille Pencalet à Douarnenez, tous issus d'un lointain ancêtre Louis Pencalet (? - 25 juin 1667) de Locronan et de Catherine Mauguen. Joséphine aurait pu être alors d'une branche très éloignée de la mienne vu les 12 générations qui me séparent de Louis Pencalet et les 10 d'avec Joséphine.

Fil Twitter Josephine

Discussion sur Twitter

J'ai rencontré Joséphine lors de ma jeunesse, on l'appelait "tante Fine", pour les gens de Douarnenez c'était "Fine Pencalet", la gentille grand-mère qui n'était pas la mienne. Ce n'est que plusieurs années plus tard que j'ai su grâce à la généalogie que tante Fine était la cousine germaine de mon grand-père paternel. C'était un peu compliqué à l'époque de comprendre qui est qui lorsqu'on rendait visite les cousins de Douarnenez car la famille Pencalet y est très représentée.

 

Arbre de parenté
 
 

 

La vie de Joséphine est donc relatée dans tous ces articles de presse, elle est représentée par une jeune fille qui quitta sa famille pour rejoindre son beau marin rencontré à Douranenez lors d'une de ses escales. Il s'appelait Léon Frédérique Le Ray, un gars de Champeaux en Ille-et-Vilaine qui s'était engagé dans la Marine en novembre 1901 à Brest. Lorsqu'il finit son service en mai 1907, il est travailleur au réseau ferroviaire et il fut affecté à la gare d'Argenteuil en Seine-et-Oise comme nettoyeur (d'après sa fiche matricule). Joséphine et Léon se sont mariés le 10 janvier 1908, soit peu de temps après que Joséphine ait rejoint Léon. Joséphine est alors sans emploi dans la nouvelle ville.

Publication Mariage Leon LeRay Josephine Pencalet Argenteuil 1907

Publication de mariage dans l'Argenteuil, 31 décembre 1907

Deux enfants naitront de leur mariage, Léon en 1910 et Anna en 1918, Joséphine sera lavandière au moins jusqu'en 1918. Léon est affecté pendant la guerre au transport des troupes et du matériel entre le front et l'arrière. Il fut relâché de l'armée le 8 mars 1919. Il aurait contracté la typhoîde lors du conflit (non noté sur sa fiche militaire), une maladie qui l'a rendu gravement malade et qui eut raison de lui. Au décès de Léon, Joséphine est retournée dans sa famille à Douarnenez. Les journalistes, ainsi que Wikipedia, basés sur les travaux des historiens ont fait de Joséphine une veuve de 1919, une penn sardin chevronnée, syndicaliste dans l'âme ayant pris part aux grèves de 1924.

Ouest France Mai 2015

Ouest-France 1 mai 2015

Telegramme Avril 2015

Le Télégramme 29 avril 2015

 

Il ne fait aucun doute qu'elle fut militante pour les droits des travailleuses en usine, sauf que ça ne s'est sûrement pas passé comme cela ! En effet, Joséphine ne fut pas veuve en 1919, non, son mari est décédé le 4 octobre 1923 à l'hôpital d'Argenteuil au 5 rue Pierre Guienne. Le temps de régler ses papiers et de préparer ses affaires pour son déménagement, elle a dû arriver à Douarnenez en novembre ou en décembre 1923. Il y a de grandes chances qu'elle ait commencé à travailler en janvier 1924, ou plus tard, dans l'une des nombreuses usines de transformation de poissons. Alors cette argenteuillaise d'adoption fraîchement arrivée à Douarnenez s'est vite retrouvée dans le conflit avec ses consoeurs ouvrières contre le patronnat.

 

Acte Deces Leon LERAY 1923 Argenteuil
Acte de décès de Léon Le Ray - 4 octobre 1923 à Argenteuil
 
 

Je pense qu'à la lecture de tous les articles à son sujet son histoire est quelque peu déformée à cause de la mauvaise date de décès de Léon. Si effectivement il était décédé en 1919 et que Joséphine est alors partie à Douarnenez à la suite, alors Joséphine a alors connu la montée en puissance de l'insurrection des travailleuses menant à la grève de novembre 1924, or étant arrivée fin 1923 ou début 1924, elle s'est retrouvée en plein dedans malgré elle ! Amis historiens et journalistes, pouvez-vous rectifier le cours de son histoire ? Cela n'enlève en rien ses convictions ni le fait d'être la première femme élue en France.

 Fine PENCALET 1984

 

* du Jargon journalistique, sujet qui revient chaque année à une période donnée (la rentrée des classes, les sports d’hiver, la Fête des mères, etc.).

Sources :

1. Généalogie familiale.

2. État civil d'Argenteuil.

3. Le quotidien Ouest-France.

4. Le quotidien Le Télégramme.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.