La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo
La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

 

J. Prosper Grimard (photo familiale)

J. Prosper Grimard est né et baptisé le 6 septembre 1865 à Sainte-Anne-de-la-Pérade (Mauricie, Québec), fils d'Aimée Grimard et d'Aurélie Vallée. Il a 4 frères et sœurs et il habite avec ses parents au moins jusqu'en 1881 à Sainte-Anne-de-la-Pérade (au recensement de 1881).

Il s'est marié une première fois avec Rébecca Eva Ferron le 11 mai 1891, fille d'Isaac ferron et d'Émelie Bellemare. J. Prosper n'a pas eu de chance avec son premier couple car ensemble ils ont eu trois filles, toutes les trois décédées en bas âge, de même que sa femme parti peu après le décès de la dernière fille. Aucun document familial écrit ne subsiste pour connaitre l'origine du départ de sa femme Rébecca.

Marie Anne Émilia Gilberte, née et baptisée le 12 juin 1892 à Yamachiche. Elle est décédée le 27 juin 1892, à Yamachiche. Elle a été inhumée le lendemain au même endroit.

Annette Eutychiane, née et baptisée le 5 mai 1893 à Yamachiche, ondoyée par le docteur O. M. Bellemare. Elle est décédée le 5 mai 1893 à Yamachiche. Elle a été inhumée le même jour au même endroit.

Marie Anne Jarthe, née et baptisée le 20 mars 1894 à Yamachiche, ondoyée par le Docteur O. M. Bellemare. Elle est décédée le 20 mars 1894 à Yamachiche. Elle a été inhumée le lendemain au même endroit.

Rébecca Eva Ferron décède le 28 novembre 1894, à l’âge de 25 ans, à Yamachiche. Elle a été inhumée le 1er décembre 1894 au même endroit.

Ensuite, J. Prosper s’est remarié le 16 juillet 1895, à l’âge de vingt-neuf ans, à Yamachiche, avec Octavie Marie Joseph Brisson, âgée de dix-sept ans, fille de David Dominique Brisson et de Flore Georgina Picher.

J. Prosper et Octavie ont eu onze enfants (cinq garçons et six filles) :

Joseph David Émile, né et baptisé le 20 juin 1896 à Yamachiche, ondoyé par le docteur Nérée Beauchemin. Il s’est marié religieusement le 17 octobre 1922, à l’âge de vingt-six ans, à Yamachiche, avec Antoinette DESAULNIERS. Joseph David Émile est décédé le 17 novembre 1955, à l’âge de 59 ans, à Yamachiche.

Marie Alma Georgiana, née et baptisée le 31 janvier 1898 à Yamachiche. Elle est décédée le 29 février 1912, à l’âge de quatorze ans, à Yamachiche. Elle a été inhumée le 4 mars 1912 au même endroit.

Marie Delia Gilberte, née et baptisée le 28 juin 1899 à Yamachiche. Elle est décédée le 11 juillet 1899, peu après sa naissance, à Yamachiche. Elle a été inhumée le 13 juillet 1899 au même endroit.

Anonyme, née le 29 août 1900 à Yamachiche, ondoyée par le docteur Nérée Beauchemin (écrivain et médecin québécois). Elle est décédée le 29 août 1900 à Yamachiche. Elle a été inhumée le même jour au même endroit.

Marie Berthe Édith, née et baptisée le 29 novembre 1901 à Yamachiche. Elle est décédée le 11 septembre 1902, âgée de neuf mois seulement, à Yamachiche. Elle a été inhumée le 13 septembre 1902 au même endroit.

Joseph Nérée Paul Réal, né et baptisé le 6 janvier 1904 à Yamachiche. Il s’est marié religieusement le 6 mai 1944, à l’âge de 40 ans, à Saint-Étienne-des-Grès, Mauricie (Québec), avec Yvette GARCEAU. Joseph Nérée Paul Réal a été chef de gare. Il est décédé le 3 mai 1949, à l’âge de 45 ans, à Montréal.

Joseph Albéric Sylvain, né et baptisé le 15 juin 1905 à Yamachiche. Il est décédé le 28 août 1905, âgé de deux mois seulement, à Yamachiche. Il a été inhumé le lendemain au même endroit.

Marius Joseph Raymond, né et baptisé le 24 février 1907 à Yamachiche. Il s’est marié religieusement le 18 octobre 1939, à l’âge de 32 ans, à Montréal, avec Élisabeth Marie Bernadette LACASSE, âgée de vingt-sept ans. Marius Joseph Raymond a été télégraphiste. Il est décédé le 17 février 1962, à l’âge de 54 ans. Il a été inhumé le même jour à Yamachiche.

Marie Marguerite Germaine, née et baptisée le 11 mai 1908 à Yamachiche. Elle s’est mariée religieusement le 3 juillet 1940, à l’âge de 32 ans, à Yamachiche, avec Philippe BELLEMARE. Marie Marguerite Germaine est décédée le 9 mars 1995, à l’âge de 86 ans, à Trois-Rivières, Mauricie (Québec).

Joseph Arthur Gérard Robert, né et baptisé le 20 décembre 1910 à Yamachiche. Il est décédé le 13 août 1911, âgé de sept mois seulement, à Yamachiche. Il a été inhumé le 15 août 1911 au même endroit.

Marguerite Marie Alma, née et baptisée le 12 février 1913 à Yamachiche. Elle est décédée le 12 août 1918, à l’âge de cinq ans, à Yamachiche. Elle a été inhumée le 15 août 1918 au même endroit.

Seuls quatre de ses enfants vécurent : Les garçons Réal, Marius et Émile qui ont été chefs de gare et télégraphistes ainsi que Germaine.


J. Prosper a été le second chef de gare d'Yamachiche de 1889 à 1932, agent pour le Canadian Pacific Railway, succédant Casimir Nault le 9 mai 1889. Il fit des études sur le fonctionnement du télégraphe Morse. En 1865, le télégraphe, nouvelle invention, faisait son apparition à Yamachiche au bureau de poste et fut transféré à la gare en 1879. Les gens étaient ennuyés par le sifflement que faisaient entendre les fils de cette ligne sous l’action du vent.  La gare a servi la localité durant 67 ans. Son fils Réal l'a suivi dans la profession mais lui exerçait à Rigaud. Émile et Marius ont été télégraphistes. En juillet 1926, la station d’Yamachiche décrochait le premier prix de jardins fleuris des gares de tout le réseau Laurentien du Canadien Pacifique à titre de « Mention Honorable » pour son travail délicat et persévérant, J. Prosper Grimard avait le pouce vert !

 Photo d'Elphège Landry, photographe d'Yamachiche

 

Sa résidence principale se trouvait au bourg d'Yamachiche et il possédait un chalet d'été sur le bord de la Petite Rivière-Yamachice, et si il vivait aisément il n'en fut pas moins très pieux vu le nombre de fois qu'il fut parrain et que l'on retrouve sa signature dans de nombreux actes des registres de la paroisse de Sainte-Anne.

Il adorait son lopin de terre qu'il a lui-même aménagé. Il possédait une automobile en 1904, sa plaque minéralogique portait le numéro 34, un des premiers québécois à posséder une automobile. Les arbres délimitant l'arrière et les côtés de son terrain furent plantés par lui. Il aimait passer ses fins de soirée sur la balançoire double. Il s'était aménagé un terrain de tennis et avait construit un kiosque dans lequel il y avait deux bancs, un de chaque côté de la longueur, la famille y allait pour se relaxer, 'jaser' et lire. Sa petite fille s'en servait de maison pour jouer à la poupée.

 

Peinture de la propriété de J. Prosper Grimard (photo personnelle)

Si le chalet de J. Prosper Grimard n'existe plus actuellement, la propriété est restée dans la famille. Le terrain de tennis a changé de place et les arbres ont grandi. Le chalet est remplacé par une résidence principale. Il reste néanmoins un élément d'époque qui fait poser des questions : le kiosque dont on peut voir les détails sur un agrandissement de la peinture de la résidence. Lorsque mon beau-père a voulu le restaurer pour s'en servir encore, il s'est servi de la peinture pour imiter les couleurs et d'anciennes photos pour reproduire la pancarte au dessus de la porte portant l'inscription "Les BUISSONNETS". À l'intérieur du kiosque se trouvait une statuette de Sainte-Thérèse-de-Lisieux.

 

Le kiosque tel qu'il est maintenant :


Pourquoi donc ce cabanon fut nommé Les Buissonnets ? Les Buissonnets furent, en France, la maison familiale de Marie-Françoise Thérèse Martin plus connue sous le nom de Sainte-Thérèse-de-Lisieux avant qu'elle ne rentre dans l'ordre des Carmel. Les Buissonnets sont entourés de grands arbres. Elle décéda à l'âge de 24 ans d'une tuberculose.

Tout porte à croire que J. Prosper avant fait de son kiosque un lieu de recueillement, il rappelle le départ de sa première femme Rébecca qui parti à l'âge de 25 ans. Se pourrait-il que Rébecca fut elle aussi décédée de la tuberculose ?

J.Prosper repose maintenant avec les siens, ses deux femmes et tous ses enfants, en tête des pierre tombale comme s'il voulait encore les protéger.

    

Photos personnelles.

 

NDLA : le terme 'cabanon' a été utilisé à tord lors de l'écriture de l'article, il a été remplacé par 'kiosque' car il n'avait pas l'usage d'un cabanon.

Sources :

- Le Journal Âge d'Or - Novembre 2009, volume 5, numéro 3.

- Photos et peinture familiales.

- Registres paroissiaux de Sainte-Anne-d'Yamachiche.

- Site internet des Buissonnets.

Et vous, avez-vous un ancêtre ayant eu un lieu de recueillement ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Annonceurs

Pour en faire plus avec votre généalogie,
je vous conseille les sites suivants pour faire vos recherches :

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
26
27
28
29
30

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.