La généalogie d'Hervé
" La vie est un pont :
traversez-la mais n'y faites pas votre demeure. "
Sainte Catherine de Sienne
La généalogie d'Hervé
" Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli. "
Victor Hugo

Ma généalogie par les chiffres

Ce mois-ci j'ai atteint un jalon important dans la généalogie de ma fille en répertoriant 5000 personnes. Ce chiffre n'est que symbolique mais ce nombre me permet de faire une pause, de survoler l'ensemble de l'arbre et de m'intéresser aux données la constituant. J'en ai extrait les principaux pourcentages, sorti quelques faits qui sortent de l'ordinaire et quelques extrêmes.

 

Souviens-toi de moi dans l'arbre généalogique
Mon nom, mes jours, mes querelles
Alors je monterai sur les ailes du temps
Et vivre une vie sans fin

Linda Goestch

 

Un 350e anniversaire de mariage symbolique

Aujourd'hui est un jour spécial, c'est le 350e anniversaire de mariage de Nicolas Sylvestre et de Barbe Neveu ! C'est également un mariage symoblique, après le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec, du 375e de la fondation de la ville de Montréal appelée alors à l'époque Ville-Marie, du 350e de l'arrivée du régiment de Carignan-Salières et d'autres anniversaires importants du Québec tout aussi symboliques qu'importants en Amérique du Nord.

Nicolas Sylvestre est un de ces soldats du régiment de Carignan-Salières arrivé le 13 mai 1665 venu combattre en Nouvelle-France, protéger la communauté des assauts des amérindiens. Lorsque la mission du régiment de Carignan-Salières fut terminée, les soldats eurent le choix de repartir en France ou de rester en Nouvelle-France. Nicolas Sylvestre a décidé de rester. Quelle fut sa motivation de rester ? Ses parents sont décédés alors qu'il était encore jeune enfant, il n'avait que 8 ans. Apparemment sans attache en France, sa condition de soldat lui aura sans doute donné un certain prestige et offert une nouvelle vie.

Mariage en Nouvelle-France 

Une branche matrilinéaire suivant le Saint-Laurent

Après avoir étudié ma branche matrilinéaire je voulais savoir à quoi ressemblait celle de ma fille dont la sienne est québécoise. À ma grande surprise, sa plus lointaine aieule venant de Saint-Aignan-sur-Ry (née vers 1622) et mariée à Rouen (Seine-maritime) en 1644 n'a pas vécu à Québec à son arrivée, ses descendantes non plus ! Les descendantes ont descendu le fleuve Saint-Laurent par la rive nord jusque dans la grande région de Montréal par "sauts de puce", sur une distance totale de 270 kilomètres à vol d'oiseau.

Ma branche matrilinéaire tient dans un mouchoir de poche

Les femmes de ma branche matrilinéaire ont décidé de ne pas bouger ! Sans doute comme la plupart des généalogies où les filles de paysans étaient dévouées à former une famille dans le voisinage souvent par intérêt de la famille pour garder les terres. Il faut reconnaître aussi que les loisirs et les moyens de transport étaient quasiment absents dans les villages, pourtant quelques-unes de mes femmes n'habitaient pas loin de la grande ville.

Recherche

Annonceurs

Pour en faire plus avec votre généalogie,
je vous conseille les sites suivants pour faire vos recherches :

Archives

Powered by mod LCA

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Connexion

En créant un compte sur ce site vous serez automatiquement inscrit à l'infolettre.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires

Les cookies utilisés sur ce site Internet " La généalogie d'Hervé " servent à faciliter l’utilisation du site en se souvenant de vos préférences et paramètres choisis. Nous utilisons également des cookies pour mieux comprendre comment les visiteurs utilisent le site Internet " La généalogie d'Hervé " .

Si vous voulez en savoir plus, visitez la page de confidentialité.