Les décès par noyade sont courants au Québec quelque soit l'époque, en hiver des passages sur la glace sont mis en place et balisés par des arbustes plantés dans celle-ci et permettant ainsi aux iliens de rejoindre la terre ferme, la navigation fluviale étant arrêtée. Aussi la pêche sur glace (pêche blanche) est fréquente, cela permet de varier la nourriture pendant cette longue période d'hiver.


(Source : Musée national des beaux-arts du Québec)

Au début du printemps le dégel (ou la débâcle) au bord du fleuve Saint-Laurent et des lacs fragilise la glace, les gens s'aventurant sur celle-ci prennent des risques. La glace cède sous le poids et brise facilement, une fois le corps immergé il est difficile de sortir de l'eau, la glace n'offre pas de moyen de s'agripper, le corps rentre rapidement en hypothermie et la mort s'en suit rapidement.

Parmi les ancêtres de Chloé, Jean-Baptiste Brisson fait parti de ce genre de noyade, son corps ne put être trouvé une fois immergé sous la glace. Il était navigateur, son corps a été trouvé à 25 kilomètres 7 mois après sa noyade.

1.Denise Mercier (Génération 14 SOSA 16117 & 16149), décédée le 3 septembre 1661 et inhumée le lendemain.

L'an 1661 le 4 septembre a esté enterré au cimetiere de
Québec Denise Mercie femme de François Baugy habitant
de ce pays, laquelle s'estoit noyée le jour precedent en la
riviere de Beauport

2. Joseph Germain (Génération 11 SOSA 1758), décédé le 6 mai 1751 et inhumé le lendemain.

Le sept may mil sept cens cinquante un, j'ai inhumé dans l'eglise
de cette paroisse du Cap Santé de Poneuf le corps du Sr Joseph Germain de
la dite Baronie, décédé le jour précédent, (ayant été noyé en faisant la
chasse au gibier) dans la foye catholique ayant fait ses Paques selon
règle dernierement, etant marguiller en charge de la dite paroisse
âgé d'environ trente deux ans et demi, la cérémonie a eté faite en
présence d'un grand nombre de la dite paroisse et entre autres de Mr
Jean Brière et Mr Pierre Dorez lesquels ont déclaré ne sçavoir
signer de ce enquis suivant l'ordonnance

J. Voyer Prestre

3. Jean-Baptiste Brisson (Génération 7 SOSA 116), décédé le 5 novembre 1849 à Québec, inhumé le 6 juin 1850 à Saint-Michel-de-Bellechasse.

Le neuf juin mil huit cent cinquante
par nous curé de St Michel, soussigné, ont été supplées
les cérémonies de la sépulture sur le corps de Jean
Brisson navigateur époux d'Angèle Roussel noyé à
Québec le cinq novembre dernier et enterré dans
notre cimetiere en notre absence le six du
courant, agé de trente huit ans. Présens Joseph
Dion et Magloire Thibodeau qui ont déclaré ne savoir
signer

N. G. Fortier ptre curé

  Et vous, avez-vous des noyés ?